jeudi 29 octobre 2015





Discipline : Philosophie Publication date : 12/05/2016 Auteurs : Guillaume LEJEUNE ISBN : 978-2-271-08650-1 Format : 15.0 x 23.0 cm Reliure : Broché
Pagination : 208
24,00

Contrairement à une idée reçue, Hegel n’est pas un penseur perdu dans des abstractions logiques. La folie, la mort et l’éducation sont au centre de la pensée du philosophe allemand et forment un ensemble cohérent, concourant à caractériser l’homme comme une nature en conflit entre une particularité figée et un universel auquel il lui faudrait s’élever.
Les réflexions anthropologiques essaiment dans l’ensemble de sa pensée et contribuent à forger une réflexion stimulante qui, partant de l’homme comme être du possible, s’attache à dégager les modalités de sa réalisation grâce à la technique et à la formation.
En adoptant une perspective dynamique, la pensée de Hegel rencontre certains enjeux contemporains touchant à ce que l’homme pourrait être, en particulier les thèses du transhumanisme. Loin de trancher dogmatiquement en faveur ou en défaveur d’une anthropotechnique, elle nous offre certains réquisits normatifs et nous donne les éléments d’une éducation au possible reposant sur une culture de la décision.
L‘auteur dessine ainsi une voie hégélienne de réponse au posthumanisme.
Guillaume LEJEUNE
Guillaume Lejeune est chargé de recherches (FNRS) à l’Université de Liège. Ses travaux portent principalement sur l’idéalisme allemand, l’idéalisme anglais et sur l’histoire de la philosophie moderne. Il a notamment publié La question de la logique dans l’idéalisme allemand (2013) et Sens et Usage du langage chez Hegel (2014). 






klesis
Klēsis |33, 2016

G. Lejeune (dir.)

Le concept de relation chez Hegel et en regard de sa postérité

  
***
*
*
*
*
*
*
*
*





« Hegel, une pensée de l’objectivité » (12-14 novembre 2015)

Université de Liège,  7, Place du 20 août, Salle des professeurs.



Comité organisateur :

Louis Carré (ULB/USL Bruxelles)
Olivier Depré (UCL)
Gilbert Gérard (UCL)
Guillaume Lejeune (ULg)
Jean-Renaud Seba (ULB)

Comité scientifique :

Louis Carré (ULB/USL Bruxelles)
Gilbert Gérard (UCL)
Jean-François Kervégan (Paris I)
Guillaume Lejeune (ULg)
Gilles Marmasse (Poitiers)
Jean-Renaud Seba (ULg)



Jeudi 12 novembre 2015

13h30: Ouverture
14h00: E. Renault (Paris-Ouest): Objet et Théorie
15h00 : J-R. Seba (Liège): La constitution phénoménologique de l’objet
16h00 : pause café.
16h30 : S. Stein (Heidelberg) : Subjektiver und absoluter Geist: Die Einheit der Objekte der  empirischen und der philosophischen Erkenntnis

Vendredi 13 novembre

09:30: J. Schülein (Bochum) : Was heißt, der Begriff habe sich realisiert? Zum Übergang der Subjektivität in die Objektivität
10h30 : pause café
10:45: R. Pippin (Chicago): The Status of Objektivität in Hegel's Begriffslogik
11:45 : B. Haas (Dresden): Modelltheorie

13h00 : diner.

14h30: A. Sell (Bochum). Die objektive Welt. Zu einem Begriff im Teleologiekapitel von Hegels Logik.
15h30:  G. Marmasse (Poitiers): Objectivité et subjectivité dans la nature hégélienne
16h30 : pause café
17h00 : G. Lejeune (FNRS, Liège): L’homme comme objet d’une philosophie du vivant. Formes du principe anthropique chez Kant et Hegel

Samedi 14 novembre

9h30: R. Legros (Bruxelles) : Hegel et l’esprit objectif
10h30 : pause café
10h 45 : E. Djordjevic (Tours / Paris II) : Les modalités sociale et politique du pratique : objectivité du monde et constitution de la subjectivité individuelle
11h: 45: L. Carré (Bruxelles): En quoi l'esprit est-il objectif?


Avec le soutien de l’Ulg, du FNRS, du Groupe de contact FNRS « Recherches sur la philosophie de Hegel » et  de la Fédération Wallonie-Bruxelles